Projet d’établissement

Le projet d’établissement explique les missions et la place des uns et des autres par rapport à l’enfant.

Il comporte un volet social qui vise la recherche de cohésion sociale par une recherche de partenariat avec l’extérieur ; mais aussi un volet éducatif qui correspond aux grands objectifs de travail fixés par l’équipe.

Le projet pédagogique, quant à lui, présente les actions et les moyens concrets mis en œuvre par l’équipe pédagogique pour atteindre ces objectifs.

Le travail de l’équipe ne serait pas complet si nous n’accordions pas d’importance à la pédagogie au quotidien, c’est-à-dire à la façon dont on va répondre à l’enfant, dont on va l’encourager à organiser sa vie à la crèche.

L’objectif principal de l’équipe est de prendre en charge chaque enfant en respectant ses besoins et son rythme individuel, tout en l’ouvrant au plaisir de la relation à l’autre et à la vie en collectivité. Plus il grandit, plus nous favorisons sa capacité à être autonome et responsable. C’est bien au cours des scènes de la vie quotidienne, telles : la séparation, les jeux, les repas, etc., que cette évolution s’opère.

Nous considérons l’autonomie de l’enfant, en fonction de trois points principaux :

  • la façon dont il appréhende la séparation,
  • sa place dans son nouvel environnement (les lieux, l’organisation, les adultes, les enfants),
  • la gestion de ses jeux (choix du jeu, des compagnons, etc.)

Pour cela, nous privilégions plusieurs outils pédagogiques :

1-/ L’accueil : que ce soit lors de l’adaptation ou chaque matin, c’est un moment primordial. Chacun, enfant comme parent, doit pouvoir trouver un espace physique, psychique, social et affectif accueillant.

L’enfant et ses parents doivent éprouver du plaisir à venir à la crèche, et, pour cela, la qualité de l’accueil  prime.

Nous travaillons autour de deux axes : l’adaptation et l’accueil au quotidien.

Nos objectifs sont les suivants :

  • garantir un espace sûr et contenant pour les plus petits,
  • favoriser des échanges progressifs positifs entre bébés, moyens et grands,
  • permettre aux parents de se sentir accueillis et écoutés pendant les temps de transmission,
  • laisser le temps à chacun d’appréhender l’environnement (espace, enfants, professionnelles)

2-/ La verbalisation : nous nous efforçons d’expliquer simplement et clairement les situations que rencontrent les enfants (les séparations, les conflits, les jeux, etc.). C’est une façon de reconnaître chaque individu, petit ou grand, capable de comprendre et de gérer toute situation, avec l’aide de l’adulte.

3-/ Le jeu libre : le jeu est fondamental chez l’enfant. C’est à la fois un désir et un besoin. C’est le jeu qui lui permet de grandir et d’appréhender la vie extérieure.

Le jeu libre offre à l’enfant une grande liberté d’action et de décision. Dans un cadre bien défini (lieu, règle de vie), il devient responsable de son activité.

Bien sûr, nous proposons des activités telles que la pâte à sel, le dessin, etc., mais elles sont plus une découverte, une expérience, qu’un but en elles-mêmes.

C’est lorsque l’enfant se sent rassuré et en confiance qu’il profite pleinement de son environnement. Le plaisir ressenti alors par l’enfant à la crèche donne toute sa dimension à ses expériences et lui permet de mieux supporter les difficultés, donc de grandir et d’accroître son autonomie.

La crèche est un lieu où l’on apprend avant tout à vivre avec l’autre et un espace où l’on a le loisir de jouer sans attente de résultat.

Publicités